Gaïa

Née en janvier 2020.
 
Plutôt sauvage de ma vie d’avant, je vivais dans la rue, dans une zone où un gentil monsieur me nourrissait et m’avait aménagé un petit confort avec le reste de ma famille.
Je ne voulais pas vraiment me laisser apprivoiser ! J’ai bien progressé au fil de plusieurs semaines : je suis présente dans la pièce à vivre (surtout le canapé, le panier et parfois sous le meuble de la cuisine aussi!), je viens lécher les doigts de mon « humaine temporaire » lorsqu’elle a de petites friandises à me proposer, je réponds à mon nom et au petit bruit associé qui veut dire  » il faut y aller, il y a quelque chose d’intéressant à grignoter! » . Je commence seulement à me laisser attendrir par les caresses (pas tout le temps encore, il faut que ce soit le moment) .
 
J’aurai besoin de sortir dans le jardin plus tard. Un environnement calme et de patience me permettrait de poursuivre le chemin de ma socialisation. En attendant… Je continue de mon côté à progresser en attendant de vous rencontrer.